Accueil
Mi'dinettes
Novembre
Carottes
Potiron/Courges
Topinambours
Chicon
Choux
Céleri
Champignons
Epinards
Brocolis
Pommes/Poires
Raisins
P'tites fourchettes
Catégories
Instagram
Facebook


Newsletter


Hier, nous avons réalisé avec Elisa une petite crème dessert à la vanille. J'ai gardé précieusement les 2 blancs d'oeuf qui me restait pour improviser un petit atelier de cuisine aujourd'hui. Cela faisait longtemps que je n'avais plus imaginé de petite recette pour les enfants et j'étais très excitée d'en refaire avec elle.

Je me rends compte que la Miss a bien grandit depuis la dernière recette faite avec elle pour le blog (les minis cake fraise-citron)... Les choses sont bien plus faciles maintenant : les gestes sont plus naturels, les mélanges ne se retrouvent pas partout dans la cuisine et elle réalise même les étapes au ralenti pour que je puisse prendre des photos à mon aise ;-)  Elle a donc mené de main de maître toute la recette... Un peu d'aide sera tout de même utile pour manier la poche à douille et façonner les biscuits. A part cela, cette recette est très accessible aux tout petits...

De plus, c'est la rentrée, profitez du week-end qui est déjà à notre porte pour réaliser les collations ou goûters de la semaine avec eux. Les langues de chat se conserveront sans souci dans une boîte hermétique pendant plusieurs jours. - NATH

 

 

Préchauffez le four à 190°C.

Placez le beurre, la farine, les noisettes en poudre, le sucre et le cacao dans un grand saladier. Mélangez bien.

Ajoutez les blancs d'oeuf à la préparation et mélangez pour obtenir une préparation bien homogène.

Placez la préparation dans une poche à douille (ou un sac de congélation dont vous aurez coupé un coin).

Disposez une feuille de papier cuisson sur une plaque allant au four et dessinez des bâtonnet de plus ou moins 7 cm sur la plaque. Espacez bien chaque biscuit.

Enfournez pour 7 minutes 30.

Laissez refroidir sur une grille avant de les ranger dans une boîte hermétique (ou de les déguster tout de suite).

 

// écrit par nath // 31 août 2017

© mi'dinettes  

 

* Si vos enfants sont allergiques aux noix, remplacez simplement les noisettes par 30 gr de farine supplémentaire... vous aurez alors de super petits biscuits au chocolat :-P

Et si vous les préférez nature, supprimez simplement le cacao et les noisettes et mettez 60 gr de farine en tout.

 

 

Cela fait un sacré bout de temps que je connais Flo. La première fois que je l'ai rencontrée, nous travaillions dans la même agence, elle comme attachée de presse et moi comme graphiste. Quelques années plus tard, Flo décide de lancer sa propre agence de communication, ce qui nous permis de nous recroiser lors de différents events qu'elle organisait pour ses clients "Food".

Un jour, une petite souris me souffla à l'oreille qu'elle se lançait dans l'écriture d'un blog... Je savais que Flo était une grande gourmande mais de là, à l'imaginer derrière les fourneaux, il n'y a qu'un pas. Piquée par la curiosité, j'explorais son nouvel espace virtuel avec beaucoup d'intérêt !

J'apprends donc que notre belle Flo souffre d'une dysbiose (multiplication anormale de champignons dans les intestins qui cause de nombreux problèmes à d'autres organes - pour faire simple). Elle devra donc suivre un régime extrêmement strict pour se sentir mieux. Par strict, j'entends plus de sucre, de gluten et de produits laitiers, le tout accompagné par une limitation des protéines animales... GLOUPS, tout un programme ! Personnellement, je pense qu'à sa place, j'aurai fondu en larmes et j'aurai été un peu perdue par rapport à ce que je pourrai mettre dans mon assiette en me faisant un minimum plaisir... mais Flo n'est pas de cette trempe là ! Elle décide de ne pas se laisser abattre et de retrousser ses manches. Elle se donne donc comme défi d'imaginer une cuisine gourmande et savoureuse tout en respectant les contraintes qui lui sont imposées.

Pour débroussailler un peu le terrain, elle se lance dans différentes lectures et retient deux auteurs qui rejoignent ses principes : Pol Grégoire (la cuisine vive) et Martine Fallon (La cuisine de l'énergie - dont nous sommes de grandes fans ;-) ). Leurs principes communs sont :

- Respecter une cuisson juste (vapeur et basse température) pour préserver les nutriments des aliments

- Limiter la consommation de protéines animales (sans pour autant devenir végétariens)

- La dissociation des céréales et des protéines (ce principe aide à une bonne digestion et à se sentir léééééger)

- Choisir ses légumes et fruits de saison (en plus, c'est moins cher!)

- Respecter l'équilibre acido-basique du corps

- Ne pas lésiner sur sa consommation de fruits et légumes

- Choisir des bonnes graisses (huile de première pression à froid) et on n'oublie pas qu'elles sont indispensables pour le bon fonctionnement de nos cellules et de notre cerveau.

Vous trouverez plus d'explications sur certains points en relisant notre article consacré à la cuisine de l'énergie de Martine Fallon mais aussi sur notre article au sujet du livre mange des couleurs de notre amie Liliane Grancourt.

Forte de ses découvertes, elle entame une formation en nutrithérapie au CFNA de Namur et lance en parallèle des ateliers de cuisine pour partager avec tous ses acquis. Nous avons eu la chance de tester pour vous un atelier avec elle. Au menu de ce jour-là : une soupe cuite-crue de concombre et courgette, des makis de saumon à la choucroute et graines germées avec sa petite sauce crue à la moutarde et enfin des petits gâteaux de millet et pois chiches au citron confit. Nous avons flashé toutes les deux sur les makis car nous avons trouvé cette recette est super adaptable (reste de poisson, reste de légumes etc...) et sa petite sauce était juste sublime !

Nous sommes donc reparties à la maison avec un joli petit bocal de citrons confits réalisé pendant l'atelier, le sourire au lèvre et un ventre bien rempli (mais pas ballonné ;-) )... En plus d'avoir passé un excellent moment ! - NATH

 

Makis au saumon, choucroute et graines germées avec sa petite sauce crue à la moutarde :

4 feuilles de nori - 1 filet de saumon - 2 avocats - 1 oignon rouge - 1 tasse de choucroute (ou chou cru) - 1 pouce de gingembre - 1 pincée de graines germées - 1 branche de céleri vert - 4 radis - 2 càs de tahin -  2 càs de tamarin (ou sauce soja) - 1 càs de moutarde - vinaigre de pomme.

 

Faites tremper les radis pendant une heure. Détaillez l'oignon rouge et le gingembre en petit dés et mélangez-les avec l'avocat écrasé. Coupez le radis et le céleri en petits bâtonnets.

Tartinez les 3/4 d'une feuille de nori avec l'avocat et répartissez les autre ingrédients. Humidifiez le 1/4 restant avec de l'eau et roulez le maki bien serré.

Préparez la sauce : mixez tous les ingrédients au blender.

Coupez les makis en tronçons et disposez sur les assiettes avec la sauce.

Variez les plaisirs en variant les poissons et les légumes croquants... ou remplacer le poisson par de la viande ou une omelettes fine... c'est une super recette qui s'adapte à merveille aux saisons et vous fera un super lunch :-)

 

// écrit par nath // 7 septembre 2017

© mi'dinettes  

 

* Vous retrouverez le blog de Flo en suivant le lien : www.flo.brussels .

Vous trouverez aussi toutes les infos concernant ses ateliers ici (reprises des ateliers le 11 septembre 2017) 

 

Je ne sais pas vous, mais les pizza maison, j'ADORE... On peut y mettre tellement de chose dessus (pour vider le frigo en fin de semaine, c'est vraiment l'idéal !), tout le monde apprécie (petits et grands), on peut les décliner en fonction des saisons, c'est super simple et ça peut même se préparer à plusieurs...

Tout le monde connait les pizza à base de sauce tomates ou à base de fromage... moi, ce que j'aime, c'est de me servir de mes légumes et d'en confectionner une sauce qui sera toujours parfaite pour étaler sur la pâte. Pour ce faire, je passe le légume choisis à la vapeur, je l'assaisonne et le mixe le plus finement possible... Si la purée est trop épaisse, j'ajoute un peu d'eau de cuisson pour obtenir une texture équivalente à une sauce tomates classique. Et ça marche avec tous les légumes qui se prêtent bien aux purées : carottes, céleri, topinambours, potiron, panais,... 

Cette année, les potirons et autres courges ont super bien donnés au potager... c'est donc lui que j'ai choisi pour confectionner ma sauce... Le reste de la garniture s'est un peu imposé tout seul : du jambon d'Ardenne pour le petit goût fumé qui se marie à merveille avec les courges, des pommes crues et ricotta pour la fraîcheur, du parmesan pour la gourmandise et de la roquette pour la note végétale...

Franchement, vous ne prenez aucun risque à tester cette pizza... si ce n'est que vous allez probablement devoir en faire très souvent sous peine d'une mutinerie à la maison.... - NATH

 

Epépinez et pelez le potiron. Coupez-le en cubes grossièrement. Faites cuire le potiron à la vapeur pendant 15 minutes (jusqu'à ce qu'il soit tendre).

Préchauffez le four à 180°C.

Une fois que le potiron est cuit, placez-le dans un bol et écrasez à la fourchette avec la noix de muscade, le thym et assaisonnez selon votre goût. Réservez. 

Déposez la pâte à pizza sur une plaque allant au four et étalez-y la purée de potiron. Répartissez ensuite le parmesan râpé et les tranches d'oignons. Enfournez pendant 20 minutes.

Coupez 1/2 pomme en tranches fines (à la mandoline). Découpez le jambon d'Ardenne en petits morceaux.

Une fois que la pizza est cuite, sortez la du four et disposez par dessus les tranches de pomme, le jambon, la ricotta. Décorez avec de la crème de balsamique (facultatif) et finissez en disposant la roquette par-dessus.

Servez aussitôt !

 

// écrit par nath // 10 novembre 2017

© mi'dinettes  

 

* Le potiron peut parfois être un peu pénible à éplucher... pour plus de facilité, choisissez le potimarron... Il vous évitera la corvée d'épluchage puisque la peau se mange et ne reste pas coriace après cuisson... A bon entendeur ;-)

 

Imaginez-vous partir en balade par une belle matinée d'automne, vous enfilez vos bottes et vous parcourez le bois le plus proche de chez vous. Vous adorez la combinaison de l'air frais sur votre visage et le soleil, encore bien lumineux, qui vous réchauffe le dos... vous marchez sur un tapis de feuilles mortes et, à chaque pas, l'odeur des sous-bois et des champignons embaume l'air ambiant... à votre retour, vous enfournez ces maïs et lancez un feu de bois... 20 minutes plus tard, vous dégustez, avec les doigts, ces épis chauds et croustillants...

Sans rire, on est proche du Nirvana... Concernant le soleil, je ne peux pas grand chose (mais ça me semble encore tout à fait jouable) mais je vous livre cette recette simplissime avec grand plaisir... Elle accompagnera magnifiquement vos déjeuners légers après une belle balade dans les bois ou simplement pour réchauffer l'atmosphère maussade qu'on peut connaitre parfois en cette saison... dans tout les cas, c'est pur bonheur !

Quand j'ai fait mes tests pour élaborer cette recette, j'avais pris des tranches de bacon un peu trop épaisses à mon goût... Choisissez des tranches de bacon les plus fines possibles... elles ne sont là que pour sublimer le maïs, pas l'inverse. En plus, elles seront bien plus croustillantes...  - NATH

 

Préchauffez le four à 200°C.

Hachez finement la coriandre et l'ail.

Dans un petit bol, mélangez le chili, l'ail et la coriandre. Réservez.

Sur une planche, déposez 3 tranches de bacon en les superposant légèrement. Parsemez-y la moitié du mélange à la coriandre. Enroulez le premier épis en serrant bien le bacon.

Recommencez l'opération avec le deuxième épis.

Placez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque allant au four et déposez-y les épis de maïs. Enfournez pendant 20 minutes environ (jusqu'à ce que le bacon soit bien grillé).

 

// écrit par nath // 13 octobre 2017

© mi'dinettes  

 

J'ai précuit mes épis de maïs pendant une dizaine de minutes dans une casserole d'eau bouillante légèrement salée.

 

Time flies!

La fin d'année est riche en évènements (passés et à venir), nous continuons cependant à mitonner des bons ptis plats mais cette fois, la recette faite pour Quel Temps! ne sera pas raccord avec la diffusion du jour, peu importe, "les champis, c'est la vie" et c'est juste trop miam.

Je ne voulais pas que vous ratiez cette recette simple et ultra délice!

J'avais, à la base, pensé réaliser une recette autour des cèpes mais je n'en ai pas trouvés à l'endroit où j'avais eu la chance d'en cueillir l'an passé, qu'à cela ne tienne, les Portobellos font bien l'affaire même si leur saveur est un peu plus "timide".

Cet automne nous a offert des journées divines, d'autres un peu plus de saison (crachin, vent, grêle), mais les produits, eux, restent toujours tellement variés et réconfortants.

Quel bonheur de déguster toutes ces merveilles avec un minimum de travail.

J'ai utilisé de la graisse de canard récupérée lors d'un bon repas ... de canard justement, cela rajoute une saveur supplémentaire à votre plat.

J'avoue que j'ai du mal à ne pas l'utiliser tout le temps, d'autant qu'elle est pleine de bonne surprises; entre autres le fait de très bien tenir à haute température et s'assimiler excessivement bien.

Cette recette peut être dégustée telle-quelle ou accompagnée d'une belle viande pour les carnivores. Enjoy! DIANE


    

Préchauffez le four à 180 c°

• Nettoyer les champignons

• Détaillez les champignons des bois (uniquement).

• Dans une poêle, faites sauter les champignons et les oignons dans la matière grasse pendant 10 minutes.

• Dans un mixeur, incorporez les tranches de pain essorées, l’œuf, la moitié de la poêlée de champignon, la gousse d’ail, la moitié du persil, la moitié des noix, poivre-sel.

• Mixez grossièrement.

• Garnissez les têtes de champignons disposées dans un plat graissé.

• Saupoudrez de chapelure et du reste de noix.

• Disposez le reste de la poêle de champignons.

• Enfournez 15 à 20 minutes.

Servez sur assiette avec du persil fraîchement coupé.

 

 

// écrit par diane // 24 novembre 2017

© mi'dinettes  
 

* La vidéo de la recette, par ici! ...à 7:30 min

 

 
« DébutPréc12345678910SuivantFin »

Page 2 de 16