Accueil
Mi'dinettes
Novembre
Carottes
Potiron/Courges
Topinambours
Chicon
Choux
Céleri
Champignons
Epinards
Brocolis
Pommes/Poires
Raisins
P'tites fourchettes
Catégories
Instagram
Facebook


Newsletter


Je savais qu'une fois le réveillon du nouvel an passé, les jours allaient s'enchaîner à une vitesse folle... et pour cause, 2016 marque le début de deux grandes aventures pour notre famille.

Tout d'abord, Elisa est (déjà!!) rentrée à l'école ! Elle a fait ses premiers pas au sein de sa nouvelle école à la rentrée de janvier... Elle a super bien géré ce changement de cap (il faut dire qu'elle attendait cette rentrée avec beaucoup d'impatience - moi un peu moins ;-) ) et nous parle déjà de ses nouveaux petits copains avec qui elle aime particulièrement jouer... Personnellement, cette rentrée me semble plus difficile à vivre... je dois apprendre à ne RIEN savoir sur ce qu'elle fait de sa journée, à la récupérer tous les jours complètement débraillée et à courir derrière ses affaires tous les soirs à travers les couloirs l'école... Je l'ai même récupérée un jour avec, à ses pieds,  les chaussures d'un autre enfant...  Bref, je serre un peu les dents et me persuade que je vais vite m'habituer à cette nouvelle vie... le plus important de toute façon, c'est qu'elle rentre heureuse de l'école et impatiente d'y retourner le lendemain !

Le deuxième gros changement est que nous nous préparons à vivre quelques gros mois de chantier dans notre maison... c'est une étape importante pour nous, et elle commence, inévitablement, par un énorme tri de toute la maison... nous remplissons donc avec beaucoup d'acharnement les bennes pour les Petits Riens, les contenaires des encombrants et essayons de revendre ça et là nos affaires qui ne nous servent plus... je peux vous dire qu'après ce gros tri, on fera plus attention à ce qui rentrera chez nous après les travaux !! C'est incroyable le nombre de chose qu'on garde juste pour le 'au cas où'... bref, ça nous demande beaucoup d'énergie mais ça fait un bien fou de se délester de toutes ces affaires qui ne font qu'encombrer notre maison et notre vie !

Entre les changements d'horaire dûs à l'école et nos caisses, nous essayons, malgré tout, de prendre du bon temps avec Elisa... étant donné que tous ces changements me donnent envie de faire "bien" les choses... j'avais décidé, la veille de la rentrée, de faire ces petits cookies avec Elisa pour ses collations de la semaine... Pour cette recette je me suis inspirée d'un petit livre très sympa 'N'oublie pas ta boîte à tartines!" de Aude Lafait (éditions Soliflor). J'ai été séduite par la simplicité de cette recette, j'y ai ajouté des morceaux de chocolat pour plus de gourmandise :-P (Bon, tout ça, c'était avant de savoir que les collations de l'école ne pouvait être composées QUE de fruits, fruits secs et tartines... finalement, je ne peux qu'approuver !). 

 

Préchauffez le four à 180°C.

Hachez très grossièrement le bâton de chocolat.

Mélangez tous les ingrédients dans un bol jusqu'à obtenir une pâte homogène.

Disposez un papier sulfurisé sur une plaque de cuisson.

Façonnez des petites boules de pâte (de la valeur d'une cuillère à café plus ou moins) et acrésez les un peu avec une fourchette.

Enfournez et laissez cuire pendant 20 minutes. 

 

// écrit par nath // 17 janvier 2016

© mi'dinettes  

 

* à mon avis, ça doit aussi être bien sympa avec de la purée d'amandes blanches ;-)

 

 


 

Depuis quelques semaines, je revis ! Comme chaque année (à me relire) celà correspond exactement avec le retour des beaux jours !

Les odeurs enivrantes du printemps, l'herbe fraîchement tondue, le petit déjeuner en terrasse, les mains plongées dans la terre à la chasse des mauvaises herbes, l'émerveillement en redécouvrant son jardin, les plantes que l'on avait presque oubliées le temps d'un hiver.

Bref, Didi is back !

J'ai profité de l'agrandissement de mon supermarché bio (oui oui parfois je fais des infidélités au sacro-saint marché d'Eghezée du dimanche [Roooh!]) pour remplir ma cuisine de légumes fabuleux comme ces aubergines que j'ai eu beaucoup de peine à couper en deux, tant elles étaient belles !

Ma super moitié et moi-même avions envie d'un repas printanier, hyper savoureux sans pour autant quitter la table … affamés !

Nous avons testé la recette en déclinant, tantôt uniquement végé, tantôt moit-moit ou encore 100% bidoche; je vous présente ici le bon compromis à la belge! 

 

Préchauffez le four à 200c°


Nettoyez les aubergines, coupez-les en 2 et videz-les en gardant la chair pour la farce. Détaillez-la en morceaux.

Sur une plaque allant au four, disposez les aubergines évidées, badigeonnées d'huiles d'olive, poivrez-salez gentiment.

Enfournez une quinzaine de minutes.

Pendant ce temps, émincez les oignons. Préparez simultanément la viande hâchée, la chair d'aubergine et la semoule de couscous.

Dans une poèle, faites revenir les pignons de pin [sans ajouter de matière grasse, surveillez-les afin qu'ils restent bien dorés] Une fois terminés, réservez-les. 

Dans la même poèle légèrement huilée, faites revenir la moitié des oignons, faites les fondre jusqu'à les caraméliser. Ajoutez la viande hâchée, la moitié de la coriandre et du persil, poivre-sel. [Ne la cuisez pas trop sinon elle sera trop sèche après le passage au four]

Pendant ce temps-là, faites bouillir de l'eau pour la semoule. [2 fois le volume de semoule] 

Dans une sauteuse, faites revenir la seconde moitié des oignons dans un peu d'huile. Une fois caramélisés, réservez-les pour le couscous et remplacez par la chair d'aubergine en morceaux. Poivrez-salez. En fin de cuisson (moyenne) Mélangez le persil hâché et deux gousses d'ail pressées.

Une fois l'eau bouillie, versez-là sur la semoule, mélangez à la fourchette et couvrez-là comme pour un taboulé [pendant une dizaine de minutes].

Coupez les tomates séchées en morceaux, émincez la seconde moitié de la coriandre ainsi que la feta.

Préparez le couscous en mélangeant la semoule assaisonnée [poivre-sel], agrémentée de bonne huile d'olive.

Ajoutez les oignons, les tomates séchées, les pignons, la coriandre et la feta émiettée. Les aubergines vides, sorties du four, farcissez-les en commençant par un lit de chair d'aubergines, une couché de hâché et terminez par le couscous. Enfournez à 180c° pendant 20 minutes jusqu'à ce que l'aubergine soit entre al dente et fondante [ni trop, ni trop peu]. 

Sortez-le du four et décorez de quelques feuilles de menthe et de coriandre que vous aurez gardées à cet effet. Pour un côté fraîcheur, accompagnez d'une petit sauce yaourt-menthe.

Bon ap!

 

// écrit par diane // 12 mai 2016

 

Pour les veggie 100%, la version full chair d'aubergine conviendra parfaitement. Ne pas hésiter à rajouter un peu de peps au couscous avec quelques zestes de citrons verts.

 

 

Cette rentrée démarre en fanfare pour nous et c'est tout bon!

Nous vous redonnons rendez-vous sur la RTBF le vendredi midi dans l'émission Quel Temps ! 

Nous avons eu la pause des vacances pour vous préparer plein de jolis plats, simples et en fonction des saisons comme nous adorons le faire!

Nos vacances étaient évidemment autour de l'assiette ; pour ma part, du côté d'Avignon, région magnifique pour les gourmands que nous sommes mon homme et moi.

Cette année était un peu particulière car j'ai dit "oui pour la vie" à mon fabuleux amour (émotion-émotion) et nous avons eu la fantastique surprise de découvrir que nous attendions un petit homme pour janvier 2018!

Que de bonheur, de larmes de joie, bref, un été sous les étoiles de l'amour (c'est un peu cul-cul mais j'assume :).

Seul petit hic, les 3 premiers mois sont un peu capricieux pour les papilles et l'estomac, j'avoue que j'avais beaucoup de mal à m'imaginer des plats avec la même envie qu'à l'accoutumée, mais c'est désormais de l'histoire ancienne !

Pour mon anniversaire, notre petite crevette m'a fait le plus beau des cadeaux, il a décidé de cajoler sa maman en lui rendant son estomac comme avant! On l'adore déjà (le petit homme bien sûr!).

Pour la reprise nous avons choisi le fenouil, légume que j'affectionne particulièrement pour sa puissance en goût et puis surtout pour tous les accords fabuleux que je m'amuse à décliner à souhait!

Cette fois j'ai choisi de l'associer avec de l'orange pour lui donner un côté peps et plein de vitamines et je me suis fait plaisir en caramélisant les tranches de fenouil dans le jus d'orange, une magnifique association et super simple à réaliser! - DIANE

 

• Lavez et coupez les fenouils en grosse tranches, veillez à ce que les différentes couches soient maintenues par la base.

• Dans une poêle huilée, faites revenir les tranches de fenouil. 

Laisser dorer 5 min de chaque côté, poivrez-salez, puis verser le jus d'une orange dans la poêle et laisser réduire. 

Retourner les tranches quand il ne reste plus beaucoup de jus. Le jus réduit va commencer à caraméliser doucement, sortir les tranches de fenouil du feu quand elles commencent à être bien colorés.

• Détaillez en tranches l’orange non pressée

Emincez l’estragon 

• Servez les tranches de fenouil chaudes avec l’estragon, l’échalote et les oranges. 

Disposez le parmesan, poivre-sel.

Versez un filet d’huile d’olive et dégustez !

 

// écrit par diane // 8 septembre 2017

© mi'dinettes  

 

* Vous pouvez revoir la recette via ce lien à 7:25 min ! 

 

Dans mon dernier article, je vous parlais d'une "recette de salade estivale très rafraichissante à déguster par une torride après-midi"... Nous y voilà enfin, le soleil est revenu et avec lui la chaleur qui nous réchauffe le coeur ! 

C'est lors de nos vacances au Portugal que nous avions dégusté cette salade... Comme toujours, quand on loue une maison pour les vacances, on fait souvent simple et avec les moyens du bord ! Mais ça ne rend pas nos petits plats moins appétissants pour autant :-)

C'est donc dans une très jolie maison que nous avons posé nos valises pour une petite semaine de calme en famille ! Nous étions au centre d'un domaine viticole magnifique... Nous n'espérions pas tant de charme et nous avons été conquis ! Cela tombait bien puisque nous avions vraiment envie de nous retrouver tous les 3, loin des travaux et du boulot, pour revivre quelques moments de sérénité ensemble... Une belle piscine, un magnifique panorama, du rosé frais à boire sur la terrasse et des bons petits plats à partager, voilà ce qui nous faisait envie et qui a rythmé nos vacances... le tout ponctué par quelques escales à la plage...

Bon, une semaine, c'est court mais nous reviendrons approfondir la chose, c'est certain ;-)

 

Coupez la pastèque et le concombre après les avoir épépinés. Mélangez et disposez-les dans un plat.

Dans un bol, mélangez le vinaigre, l'huile, les zestes d'un citron, l'origan et l'oignon finement haché. Versez ce mélange sur la salade.

Découpez le fromage en lamelles et parsemez-en le plat. Poivrez très généreusement.

Juste avant de servir, faire toaster des tranches de pain (un peu rassis) dans une poêle avec un peu d'huile d'olive jusqu'à coloration. Frottez-les avec une gousse d'ail.

Servez la salade de pastèque avec le pain à l'ail. 

 

// écrit par nath // 2 Août 2016

© mi'dinettes  

 

* N'hésitez pas à utiliser pour cette recette le fromage qui traine dans votre frigo... tout fonctionne bien : chèvre, brebis, vache...

C'est aussi succulent avec des morceaux de bon parmesan :-P


 

Il est assez rare que nous acceptions des partenariats sur le blog mais pour une fois, nous nous sommes laissées tenter !

Il y a quelques semaines, nous avons été contactées pour réaliser une petite recette apéritive à base de Pavé à la Leffe brune. Le but était de préparer des petites bouchées saines à base du fromage choisi... C'est un défi qui n'est pas spécialement évident car le fromage n'étant pas nul en calorie, il me faudrait donc écarter toutes associations avec d'autres ingrédients riches et absolument éviter les fritures et les ajouts de matières grasses...

Lorsque Leffe m'a envoyé des échantillons de son fromage, j'ai bien entendu commencé à le déguster en petits cubes à l'apéro... Grâce a son affinage de 4 mois en cave, son goût riche et intense éveille les papilles à la première seconde. Ensuite, on découvre des arômes grillés (qui m'ont fait penser aux noisettes) et une subtile touche de caramel provenant de  la Leffe brune. Il est évident que la saveur de ce fromage se suffit à lui-même, il ne me sera donc pas utile d'en faire des tonnes pour avoir de belles bouchées savoureuses...

Je décide donc de l'associer à la douceur du céleri-rave et j'y ajoute une note crunchy de noisettes directement dictée par la dégustation du fromage lui-même... Pour ne pas enrichir cette recette, la cuisson se fera au four sans ajout de matière grasse; le fromage se chargera lui-même de dorer les bouchées et les rendre super gourmandes...Parfois, les recettes s'écrivent d'elles-même, c'est quasi magique !

Vous pourrez déguster ces bouchées à l'apéro, bien entendu, mais elles seront aussi parfaites dans une lunchbox avec quelques crudités ;-). Ce qui ne gâche rien, c'est qu'elles se congèlent très bien... à avoir donc en réserve dans le congelo pour les visites improvisées ;-) - NATH

 

Coupez le céleri en gros cubes et les cuire à la vapeur pendant environ 15 minutes. Mixez-les finement pour obtenir une purée fine.

Préchauffez le four à 180°C.

Râpez le Pavé à la Leffe brune et placez-le dans un saladier. Ajoutez-y la purée de céleri, la chapelure, les oeufs, le thym et les noisettes. Mélangez bien.

Placez une feuille de papier cuisson sur une plaque allant au four et façonnez des petites boulettes (de la taille d'une noix) avec la préparation au fromage. Enfournez pendant 15 minutes (jusqu'à ce que les bouchées soient bien dorées).

Ces bouchées peuvent se déguster chaudes ou à température ambiante accompagnées d'une Leffe brune bien fraîche.

 

// écrit par nath // 5 octobre 2017

© mi'dinettes  

 

Vous trouverez notre recette ainsi que d'autres idées en allant visiter le site d' I love cheese...

Il est facile de confectionner sa chapelure soi-même : mixez du pain sec et   conservez dans une boîte hermétique... facile et économique !

 
« DébutPréc12345678910SuivantFin »

Page 8 de 16