Accueil
Mi'dinettes
Août
Aubergine
Concombre
Bettes
Courgette
Tomates
Poivrons
Roquettes
Fenouil
Haricots
Fruits rouges
Melon
P'tites fourchettes
Catégories
Boîte à outils
Instagram
Facebook


Newsletter

Nous ne savons plus où donner de la tête au jardin en ce beau mois d'octobre !

Nous récoltons tout ce qui peut encore l'être avant les grands froids. Les congélateurs se remplissent à vitesse grand V ! C'est aussi la saison des cueillettes : pommes - poires - mirabelles - noix et bientôt coings ! Je me réjouis déjà de déguster tout ça cet hiver en repensant à ces bons moments passés à travailler dehors... Finalement, nous "récoltons bien que ce que nous semons", nous amassons le résultat de tous ces mois de travail au jardin effectués depuis ce printemps... Un vrai plaisir !

Cette année, nous avons demandé à Diane de venir nous donner un coup demain pour récolter les pommes et les poires... Expérience unique pour des citadines comme nous ! Pendant que je m'affairais à 'déplumer' un petit pommier avec une échelle et un panier, Diane et les autres se trouvaient perchés à quelques mètres du sol pour cueillir les meilleurs fruits qui ont bien profités du soleil sur la cîme des arbres... on a que le mal qu'on se donne ;-) Nous avons passé ainsi toute l'après-midi au grand air, autant vous dire que la nuit a été bonne pour tout le monde ! Rendez-vous déjà pris à l'automne 2014 !

Maintenant, il ne nous reste "plus" qu'à déposer les fruits au pressoire pour en faire du jus, cuire quelques poires pour confectionner mon sirop de liège, sécher quelques pommes pour en faire des chips et enfin préparer des compotes qui nourriront la petite Elisa et qui accompagneront idéalement le poulet rôti du dimanche...

C'est aussi avec cette recette que nous clôturons notre collaboration avec le magazine Flair ! Merci à toute l'équipe de votre confiance ;-)

 

Préchauffez le four à 180°C.

Mélangez le chèvre frais, l'oeuf, le miel, les noisettes et la cannelle. Assaisonnez à votre goût.

Coupez les pommes au 2/3 et videz-les à l'aide d'une petite cuillère (attention de ne pas percer la peau ou le fond de la pomme). Enroulez les pommes dans 2 tranches de lard (attachez le lard sur la pomme à l'aide d'un cure-dent). Versez le mélange au chèvre dans les pommes, disposez-les dans un plat allant au four légèrement beurré et enfournez pendant 30 minutes.

Servez avec une salade et de la vinaigrette aux noisettes.

 

 

// écrit par nath // 7 octobre 2013

© mi'dinettes  

 

* Pour les personnes qui n'apprécient pas la saveur du fromage de chèvre, remplacez-le par de la ricotta ou par un fromage aux fines herbes ou au noix.

Remplacez les noisettes par des noix, des pignons de pin, des raisins secs...

 


 

Depuis quelques semaines, je revis ! Comme chaque année (à me relire) celà correspond exactement avec le retour des beaux jours !

Les odeurs enivrantes du printemps, l'herbe fraîchement tondue, le petit déjeuner en terrasse, les mains plongées dans la terre à la chasse des mauvaises herbes, l'émerveillement en redécouvrant son jardin, les plantes que l'on avait presque oubliées le temps d'un hiver.

Bref, Didi is back !

J'ai profité de l'agrandissement de mon supermarché bio (oui oui parfois je fais des infidélités au sacro-saint marché d'Eghezée du dimanche [Roooh!]) pour remplir ma cuisine de légumes fabuleux comme ces aubergines que j'ai eu beaucoup de peine à couper en deux, tant elles étaient belles !

Ma super moitié et moi-même avions envie d'un repas printanier, hyper savoureux sans pour autant quitter la table … affamés !

Nous avons testé la recette en déclinant, tantôt uniquement végé, tantôt moit-moit ou encore 100% bidoche; je vous présente ici le bon compromis à la belge! 

 

Préchauffez le four à 200c°


Nettoyez les aubergines, coupez-les en 2 et videz-les en gardant la chair pour la farce. Détaillez-la en morceaux.

Sur une plaque allant au four, disposez les aubergines évidées, badigeonnées d'huiles d'olive, poivrez-salez gentiment.

Enfournez une quinzaine de minutes.

Pendant ce temps, émincez les oignons. Préparez simultanément la viande hâchée, la chair d'aubergine et la semoule de couscous.

Dans une poèle, faites revenir les pignons de pin [sans ajouter de matière grasse, surveillez-les afin qu'ils restent bien dorés] Une fois terminés, réservez-les. 

Dans la même poèle légèrement huilée, faites revenir la moitié des oignons, faites les fondre jusqu'à les caraméliser. Ajoutez la viande hâchée, la moitié de la coriandre et du persil, poivre-sel. [Ne la cuisez pas trop sinon elle sera trop sèche après le passage au four]

Pendant ce temps-là, faites bouillir de l'eau pour la semoule. [2 fois le volume de semoule] 

Dans une sauteuse, faites revenir la seconde moitié des oignons dans un peu d'huile. Une fois caramélisés, réservez-les pour le couscous et remplacez par la chair d'aubergine en morceaux. Poivrez-salez. En fin de cuisson (moyenne) Mélangez le persil hâché et deux gousses d'ail pressées.

Une fois l'eau bouillie, versez-là sur la semoule, mélangez à la fourchette et couvrez-là comme pour un taboulé [pendant une dizaine de minutes].

Coupez les tomates séchées en morceaux, émincez la seconde moitié de la coriandre ainsi que la feta.

Préparez le couscous en mélangeant la semoule assaisonnée [poivre-sel], agrémentée de bonne huile d'olive.

Ajoutez les oignons, les tomates séchées, les pignons, la coriandre et la feta émiettée. Les aubergines vides, sorties du four, farcissez-les en commençant par un lit de chair d'aubergines, une couché de hâché et terminez par le couscous. Enfournez à 180c° pendant 20 minutes jusqu'à ce que l'aubergine soit entre al dente et fondante [ni trop, ni trop peu]. 

Sortez-le du four et décorez de quelques feuilles de menthe et de coriandre que vous aurez gardées à cet effet. Pour un côté fraîcheur, accompagnez d'une petit sauce yaourt-menthe.

Bon ap!

 

// écrit par diane // 12 mai 2016

 

Pour les veggie 100%, la version full chair d'aubergine conviendra parfaitement. Ne pas hésiter à rajouter un peu de peps au couscous avec quelques zestes de citrons verts.

 

 


Encore un très beau (et long) week-end qui s'achève… De belles balades à la campagne et au Parc Solvay (que j'adore ! ), un très chouette brunch à la découverte de plusieurs blogueurs belges et du coup, de magnifiques rencontres et retrouvailles, un barbecue improvisé entre amis et un resto avec ma soeur et ma mère…

Le soleil qui inonde mon intérieur me donne envie de croquer dans la nature et d'en profiter de toutes les manières qu'il soit ! En attendant que le potager familial nous livre ses trésors, c'est toujours dans mon panier bio que je vais chercher la base de mon inspiration. Cette fois-ci, j'ai découvert une très belle botte de radis super fraîche… la tentation est grande de les déguster tout nature en croquant dedans à pleines dents mais j'avais envie de les cuisiner plutôt que de les grignoter à l'apéro. Cette petite crème toute douce sera parfaite pour alléger la fin de mon week-end qui fût bien copieux ;-) 

 

Faites suer l'oignon émincé dans une casserole avec un peu d'huile d'olive.

Lorsqu'il devient transparent, ajoutez les feuilles de radis (supprimer les tiges les plus grosses), les radis coupés en 4 et la demi pomme coupée en petits cubes. Ajoutez 700ml d'eau et le bouillon en poudre.

Laissez mijoter pendant 20 minutes environ, jusqu'à ce que les radis soient tendres.

Ajoutez la crème fraîche et mixez finement. Assaisonnez à votre goût.

Servez chaud ou froid avec des tranches de radis et quelques gouttes d'huile de citron (facultatif) dans chaque bol.

 

 

// écrit par nath // 2 juin 2014

© mi'dinettes  

 

* Usez et abusez des fanes en tout genre !  Elles se préparent à merveille dans les soupes (voir cette petite recette) ou sautées dans une poële avec un peu de beurre et d'ail, comme vous le feriez pour des épinards...

New layer...
 

Bonne année à tous * * * Que 2014 vous soit douce et légère... et surtout gourmande! Bon, on vous accorde une semaine de répit... mais faudra s'y remettre hein les cocos! C'est de l'entretien et du travail de chaque instant tout ça! Comme vous le voyez sans doute au détour de notre page Facebook, les activités et les cadeaux coulent à flots tout au long de l'année. On en profite d'ailleurs pour remercier tout ceux qui nous ont gâtées ... surtout, restez comme vous êtes, on vous adore!

Juste avant les vacances nous attendions avec impatience notre super cadeau que je vous présente ici... Pour les Mi'dinettes que nous sommes, c'est juste parfait; ...j'ai nommé, le Restopass! Ce qu'il faut savoir, c'est que de mon côté, les restos ça me connait plus que très bien et aussi, j'adore faire des découvertes gastronomiques! Pour ça, j'ai ma super émerance qui ne dit jamais non à une tite sortie miam! On a pu, l'an passé, découvrir pas mal de beaux endroits grâce au pass. Ce qui est gai c'est qu'il nous fait voyager là où on ne l'aurait pas spécialement imaginé, souvent, on a envie de revenir...et puis, il fait causer! Bon, je suis une bavarde à la base mais on est toujours intéressées par le fait de parler avec les restaurateurs et quand on a de la chance, avec le chef! Himself! oui madame! ;) La plupart des restaurateurs sont ravis de ce système et puis nous, vu que l'on fait des économies sur les plats... on aime se faire plaisir au niveau des boissons...et du taxi qui va avec! Oui oui, on se fait plaisir mais on reste prudentes ! On tenait à vous présenter ce joli cadeau avant que vous n'ayez dépensé toutes les étrennes de votre granny chérie ou les résultats de vos pochettes cadeau de la loterie! Quoiqu'il en soit, nous n'allons pas tarder à entamer notre voyage culinaire, on espère qu'il en sera de même pour vous!

 

// écrit par diane // 2 janvier 2014

© mi'dinettes  

 

* Ce qui est gai dans cette histoire de pass, c'est qu'il y a désormais bien plus que le fameux passeport-restaurants (restopass); ils ont agrandi la famille et ont eu la bonne idée de l'étendre à d'autres domaines tels que la mode (avec le fashionpass) ou encore les espaces bien-êtres (avec le zenpass).

L'année va être décidément très très smoOoth!


 

 

Haaaaa comme ça fait du bien de se retrouver ici à taquiner le clavier! Je suis enfin reliée au monde dans mon nouveau petit nid, mon paradis, j'ai  nommé, ma maison de Ramillies!

Oui oui, je bassine les oreilles de tout le monde avec mon emménagement récent mais c'est tellement une autre vie qui s'offre à moi que je ne peux pas garder tous ces petits bonheurs pour moi!

Je reprends donc du service pour les billets doux, sucrés, relevés et colorés :)

Depuis deux mois je me suis donc dotée d'une magnifique cuisine, toute neuve, toute à moi, toute pratique et tout ce dont la foodista que je suis rêve. J'ai replongé mon corps entier (oui oui) dans mes livres préférés... ceux de cuisine évidement ;)

Vu que je ne suis pas partie cet été, j'en ai profité pour découvrir ma magnifique région au travers de balades animées par un vieil homme du cru, de reprise du sport (il était temps!!) à travers champs et ravel à perte de vue… avec pour compagnie les doux rayons du soleil (oui oui, il ya un micro climat à Ramillies-les-bains)et le souffle du vent dans les feuillages.

Depuis mon installation je parcours les bonnes adresses en quête de produits locaux et succulents. J'ai l'immense chance d'habiter à 8 minutes (mon amoureux dirait 5 ;) du fameux marché dominical d'Eghezée. et, n'ayant pas encore fini mon jardin, le potager sera pour l'année prochaine. Me voilà donc partie pour tester-déguster ce que la nature nous offre de mieux dans le coin.

J'ai entre autre pu discuter avec les producteurs de la Ferme du Gasi, des jeunes entrepreneurs passionnés et qui partagent volontiers un petit brin de causette à la fin du marché. Dimanche matin oblige… grasse mat' à la clef pour bibi!. Entre les herbes fraîches, les concombres hyper goûtus, me voilà prête pour une recette pleine de saveurs et de croquant.

 

Dans un bol, badigeonnez la viande d'1 càs de sauce soja et d'1 càs de sauce poisson.

Faites chauffer votre poèle-grill en fonte (ou à défaut une simple poèle) que vous aurez arrosé d'un filet d'huile d'olive.

Faites griller les morceaux de bœuf 3 minutes de chaque côté.

Retirez-les du feu et laissez reposer le temps de préparer le reste de la salade.

Dans un saladier, mélangez le concombre, la coriandre, la menthe, le piment, les jeunes oignons, le sésame et le gingembre mariné.

Dans un bol, mélangez le jus de citron, le reste de la sauce poisson, le reste de la sauce soja et le sucre de canne. (le sucre doit se dissoudre)

Emincez le bœuf et mélangez-le à la salade arrosée de la sauce.

Servez aussitôt accompagné de riz thaï.


 

// écrit par diane // 10 septembre 2014

© mi'dinettes  

 

* Ceux qui n'aiment pas la viande bleue privilégieront un morceau très fin de bœuf à cuire minute.

Et pourquoi pas remplacer le sésame et le gingembre par des cacahuètes grillées et des échalotes frites.

 

 
« DébutPréc12345678910SuivantFin »

Page 8 de 14