Accueil
Mi'dinettes
Septembre
Aubergine
Artichaut
Bettes
Courgette
Tomates
Poivrons
Maïs
Fenouil
Haricots
Melon
Raisins
P'tites fourchettes
Catégories
Instagram
Facebook


Newsletter

Pour ceux qui nous suivent sur les réseaux sociaux, vous avez sans doute remarqué ces vidéos que nous postons sur la page Mi'dinettes depuis 1 mois déjà.

Hé oui pour les habitués du petit écran, vous nous y avez peut-être vues depuis ce début d'année… Tadaaam !

Il y a quelques mois, nous vous y parlions d'une surprise que nous vous concoctions pour l'année 2017, nous y sommes!

Nous passerons pendant quelques mois sur le temps du vendredi midi dans l'émission Quel Temps de la RTBF.

Nous avions été contactées par Nicolas-Xavier Ladouce pour faire une chronique culinaire dans son émission. Nous ferions des recettes autour des fruits et légumes de saison.

Youhou! Un nouveau challenge ! Nous avons de suite répondu à l'appel, super projet !

Nous avons passé le test de la journée de tournage dans la cuisine de nath flambant neuve, joli baptême !

Après 8 heures de tournage, place au festin des recettes "mises en boîte" durant la journée.

Vous le verrez au fil des émissions, il y avait de quoi , du petit déj' au dessert.

 

Je ne sais pas vous mais chez moi, les fêtes de fin d'année ont joué les prolongation, du coup, besoin d'un peu de Superfood, super saine et vivante pour démarrer la journée du bon pied.

J'aime me mettre au défi et début d'année je m'étais mis en tête de faire des journées sans sucre (oui ouiii, nous faisons partie aussi de ces gens qui relèvent l'autre défi bien médiatique #tournéeminérale).

Bref, je n'y croyais pas mais, des jours sans sucre, c'est hyper dur.

Du coup, j'ai trouvé des parades. ,Ici, j 'aurais pu mettre du miel ou du sucre, mais j'ai préféré remplacer par des pruneaux.

Il existe une multitude d'alternative à ces douceurs qui nous font parfois plus de tort que de bien, autant en jouer!

 

Place au smoothie et Enjoy !

 

Pelez la pomme, détaillez un peu de chou rouge.

Versez l'ensemble des ingrédients dans un blender,.

Mixez longtemps et dégustez !

 

// écrit par diane // 10 février 2017

© mi'dinettes  

  
 


 

Le soleil n'a pas encore fait son comeback mais il ne tient qu'à nous de le faire vivre aux travers des délices de printemps.

Comme nous vous l'avions annoncé il y a quelques semaines, vous pouvez retrouvez nos recettes et nos bouilles sur le temps de midi, tous les vendredis dans l'émission Quel Temps ! et ce, depuis début janvier. (5 mois déjà, ça file!)

Nous y évoluons au gré des saisons (notre leitmotiv favori), autour de préparations simples et gourmandes.

C'est assez marrant de se donner des défis de ce genre, celà permet d'évoluer dans la "douce contrainte" c'est très motivant :)

Nos hommes et autres goûteurs avertis en sont également ravis; c'est l'occasion aussi de revoir ses habitudes et d'évoluer, bref que du bon!

Une des recettes que nous avions réalisées était un agneau en croûte d'herbes; simplissime et exquis!

Les herbes apportent cette fraîcheur à l'agneau qui peut sembler parfois trop puissant en goût pour certains et puis cette recette peut être déclinée à votre guise en fonction de ce que Dame Nature vous offre dans votre jardin ou chez votre épicier préféré!

Je vous mets le lien de la recette telle que passée il y a deux semaines lors des vacances de Pâques.

Dans la vidéo, l'agneau a l'air fort cru mais en réalité, il est rosé foncé (problème de lumière sans doute).

Je suis ultra-carnivore mais il faut quand même rester raisonnable :)

Pour les amateurs de viande à point, rajouter 10-15 minutes à la cuisson et ce sera fondant à souhait.

Aussi, rien ne vous empêche de varier les plaisirs de viande également. 

 

Préchauffez le four à 210c°


Ecrasez l’ail, émincez-le.

Détachez les feuilles de romarin, émincez l’ensemble des herbes.

Dans un bol, versez le persil, l’estragon, le romarin, l’ail, l’huile, 2 càs de moutarde et la chapelure. 

Salez, poivrez, mélangez.

Tartinez l’agneau d’un peu de moutarde, enduisez-le avec la préparation, appuyez avec les mains pour bien la faire adhérer à la viande.

Enfournez la viande disposée dans un plat à four légèrement huilé.

Comptez 20 minutes si vous aimez la viande rosée foncée, (30-35 minutes si vous la préférez plus cuite).

A la sortie du four, détaillez les morceaux et disposez sur assiette.

Accompagnez de légumes racines ou de pomme de terre coupées en frites et dorées au four.

 

Bon appétit !


 

// écrit par diane // 5 mai 2017

 

Les épices et les herbes aromatiques sont de véritables trésors culinaires et nutritionnels.

Leur utilisation quotidienne va permettre de limiter l’utilisation du sel, du sucre et des mauvaises graisses dans les plats.

 

 

Cela fait un an maintenant que nous sommes rentrés chez nous après avoir effectué de lourds travaux dans notre maison... Nous profitons maintenant de notre nouveau cocon en oubliant vite les mois passés à démolir les murs, à évacuer les trop nombreux et trop lourds sacs de gravas, à déménager plusieurs fois pour essayer d'offrir une 'vie normale' à Elisa... Bref, il était difficile pour nous d'attendre l'été pour nous échapper en famille et souffler un peu...

C'est donc en mai dernier que nous nous envolions vers la Toscane, région qui nous faisait de l'oeil depuis un bon moment ! Nous avions prévu un itinéraire de deux semaines qui nous a permis de visiter les indispensables comme Florence et Sienne (gros coup de coeur pour nous) mais aussi de séjourner dans des petits villages hors des sentiers battus et de profiter de la Dolce Vita en famille...

En général, lorsque nous choisissons une destination de vacances, la première chose que je fais est de me renseigner sur la gastronomie locale... je voyage aussi (et surtout) pour me régaler ! La réputation de l'Italie dans ce domaine n'est plus à faire... ajouter à cela du bon vin du Chianti, j'avais déjà hâte de me mettre à table :-). Mais je dois avouer, qu'au départ, j'étais un peu déçue... J'avais tellement entendu que la cuisine italienne était une des meilleures au monde que je m'en étais fait une idée qui ne correspondait pas à ce que je goûtais... J'ai trouvé, au départ, que la cuisine manquait un peu de finesse, je m'attendais à faire des découvertes incroyables, des associations osées mais en réalité, j'ai trouvé cette cuisine d'une simplicité déconcertante, qui met, certes, à l'honneur les produits de saison et d'une qualité irréprochable... Mais c'était bien là le secret : simplicité et fraîcheur ! Une révélation ! C'est donc une cuisine assez facile à reproduire chez soi à partir du moment où vous savez où chercher vos produits (et quoi de mieux que le potager pour cela) ! Bref, une belle leçon pour moi. Pas besoin d'en faire des tonnes, il suffit 'juste' d'associer des produits de saison avec simplicité et vous aurez un plat sublime à déguster entre amis ! C'est bien cette tendance que suit cette petite recette sans prétention...  - NATH

 

 Coupez l'aubergine en cube de 2 cm sur 2 cm.

 Cuire les aubergines à la vapeur pendant 15 minutes (jusqu'à ce qu'elles soient tendres).

 Pendant ce temps, préparez le gremolata : Hachez le persil plat, l'ail et le zeste de citron au couteau. Mélangez bien et réservez.

 Quand les aubergines sont cuites, versez-les dans un saladier, ajoutez-y l'huile d'olive, le vinaigre balsamique et le sel&poivre à votre goût. 

 Ajoutez ensuite la gremolata et mélangez bien.

 Réservez au frigo au moins 2 heures. 

 

// écrit par nath // 15 septembre 2017

© mi'dinettes  

 

Traditionnellement, la gremolata se prépare à base de zeste de citron mais est aussi sublime avec des zestes d'orange !

 

A l'heure où j'écris ces lignes, il pleut ! J'ai un peu de temps devant moi, un énorme sachet de bettes (blettes) ramené du potager et une envie irrésistible de cuisiner un peu... Pour vraiment être bien, j'écoute Nina Simone... L'envie de régaler ma petite famille sainement ce soir me motive à me retrousser un peu les manches et un souvenir me vient à l'esprit : Les Malfatti d'Aline que j'avais préparés à un de ses cours sur la cuisine italienne.... 

Etant souvent à la recherche de recettes à base de bettes, j'ai l'habitude de remplacer les épinards par des feuilles de bettes dans toutes les recettes qui me tentent... et ça fonctionne souvent très bien. Ici, j'utilise des bettes à couper. Si vous utilisez des bettes à cardes, séparez les cardes et les feuilles et faites les rissoler avant des les ajouter à la sauce tomate.

Cette recette est vraiment très simple mais il vous faudra juste un peu de temps pour façonner les boulettes et les laisser reposer au frigo une petite heure. Le reste, c'est que du bonheur ! Voilà un bon petit plat rustique et de saison qui fera manger des légumes verts aux plus difficiles d'entre nous... Les enfants en redemanderont... C'est promis :-)

 

Mettez une grande casserole d'eau salée sur le feu. Quand l'eau bout, mettez les bettes dans l'eau et laissez cuire 5 minutes. Egouttez-les et passez-les sous l'eau froide pour stopper la cuisson. Essorez-les au maximum en les pressant dans les mains. Hachez-les grossièrement.

Dans un saladier, mettez les bettes cuites, le parmesan, la ricotta, la farine, l'oeuf, les pignons de pin (rapidement grillés à sec dans une poêle) et le sel&poivre. Mélangez bien.

Passez vos mains dans la farine et faire des petites boulettes (de la taille d'une belle noix) en hésitant pas à ajouter de la farine sur les boulettes pour qu'elle se façonnent bien (ne vous cassez pas la tête à faire des belles boulettes, le côté rustique à toute sa place ici). Les déposer sur une plaque et les laisser reposer au moins 1 heure au frigo.

Pendant ce temps, préparez la sauce tomate : Dans une casserole, faites suer l'oignon grossièrement haché dans un peu d'huile d'olive. Ajoutez les tomates coupées en morceaux, la branche de céleri coupé en tronçons, le bouillon et l'origan. Laissez mijoter 20 petites minutes (il faut que la sauce s'épaississe un peu). Mixez finement la sauce (ou pas).

Faites bouillir un grand volume d'eau salée. Quand l'eau bout, plonger une partie des malfatti dans la casserole et attendre qu'ils remontent à la surface, de là, compter jusque 10 et sortez-les avec un écumoire. Répétez l'opération jusqu'à ce que toute votre réserve soit cuite. 

Servez les malfatti avec la sauce tomate et régalez-vous !

 

 

// écrit par nath // 11 août 2017

© mi'dinettes  

 

Vous trouverez la recette originale d'Aline ici :-)

 

Tout d'abord, une excellente année à vous touts autant que vous êtes! Vous l'avez bien mérité tiens ;) Que cette année vous apporte chaleur, découvertes, bons ptis plats et tout ce qui les accompagne !

Pour ma part, je l'ai bien commencée cette année, avec le retour de l'amoureux en guise de cadeau de Noël (sans doute le plus beau de toute ma life!) et puis, deux belles semaines de vacances pour profiter de ma maisonnette et de mon doux poèle et ses crépitements... bonheur quoi.

Le retour à la réalité n'a pas été simple mais notre petit rituel entre amies m'y a aidée !

J'avais lancé il y a quelques années l'idée d'un apéro-d'amis-de-noël... on s'y est tenu depuis 7 ans déjà, plus ou moins toujours dans les nombreux appart que j'ai occupés (encore désolée les amis pour tous ces déménagements ;) mais cette année, avec mon agenda de ministre pré et post festivités, on a pas pu s'y tenir... mais ... moi et ma bande à gourmandines on s'est rattrapées chez copine carine qui avait encore son beau sapin de Noël... tradition oblige, on le garde jusqu'à l'épiphanie !

Le prétexte était donc tout trouvé pour se mettre aux fourneaux et s'attabler ensuite autour des tapas confectionnés par chacune. Juste trop miamesque! Oui oui, comme j'vous l'dis!

Ca allait d'une magnifique mousse de céleri rave-pomme-truffe, en passant par une tatin de chicon au chèvre, de pommes de terre en chemise au foie gras et plein d'autres belles choses encore.

De mon côté, j'avais revisité une recette déjà élaborée il y a quelques mois pour le magazine Doolittle, le but était de faire manger de la courgette aux enfants... nous avions proposé entre autres des gaufres courgettes-jambon-chèvre.

Ici, j'ai mis à l'honneur la courge butternut, avec le potimaron, c'est un peu mon chouchou du moment !



 
Nettoyez et râpez la courge. Coupez le jambon en petits morceaux.
 
Séparez les blancs des jaunes.
Réservez les jaunes et montez les blancs en neige.
 
Dans un bol, mélangez la farine avec la levure, ajouter le beurre fondu, la moitié du lait (100 ml) et les jaunes d'œufs. Mélangez bien.
 
Ajoutez ensuite le reste de lait (100 ml).
Salez, poivrez, ajoutez du thym, du piment d'espelette et les noisettes pilées. Mélangez à nouveau.
 
Incorporez les blancs montés en neige au mélange ainsi que le jambon et la courge râpée. 


Faites cuire dans un gaufrier (comptez environ 8 minutes de cuisson pour 2 gaufres).
 
Battez la maquée afin qu’elle ait un aspect de chantilly, décorer la gaufre et dégustez accompagné d’une salade.

 

 // écrit par diane // 14 janvier 2015

© mi'dinettes  

 

* Vous pouvez décliner avec plein d'autres légumes que vos petits ne peuvent pas voir en peinture, surprenez-les et dites-le nous ;)

Pour les amateurs de chèvre, vous pouvez mélanger la maquée à du chèvre frais, un délice!

 

 

 
« DébutPréc12345678910SuivantFin »

Page 4 de 14