Accueil
Mi'dinettes
Novembre
Carottes
Potiron/Courges
Topinambours
Chicon
Choux
Céleri
Champignons
Epinards
Brocolis
Pommes/Poires
Raisins
P'tites fourchettes
Catégories
Instagram
Facebook


Newsletter


Il y a quelques mois, Elisa m'avoua que les petits cakes que je lui mettais dans sa boîte à collation ne lui plaisaient pas du tout ! Il faut dire que depuis sa rentrée à l'école, nous jonglons entre les travaux, une vie professionnelle bien remplie et deux déménagements successifs... J'ai donc cédé à la facilité en me laissant tenter par les petits gâteaux industriels... ce qui n'est pas du tout au goût d'Elisa !!! Quand je l'ai compris, j'étais partagée entre un peu de découragement (comment puis-je faire ses collations moi-même avec le temps qui me file entre les doigts ?) et une certaine fierté de voir ma petit puce préférer des petites confections maison.

Il me fallait donc rebondir sur cet aveu et changer un peu mon organisation pour pouvoir lui offrir ses petits goûters 'tout comme il faut'... Mais n'allez pas croire que je m'y colle seule... cette petite "contrainte" est devenue un moment de partage en cuisine ! Tous les dimanches, nous cuisinons en famille les goûters de la semaine... et nous en prenons beaucoup de plaisir :-) Et vous savez quoi? ça ne me prend pas plus de temps que cela... un peu d'organisation, une bonne petite recette de base ultra-facile et 20 minutes plus tard, toutes les collations de la semaine sont prêtes... ça vaut vraiment le coup non?

Question conservation, je lis toujours que les petits cakes de ce genre se gardent bien dans une boîte hermétique... personnellement, je trouve que les mini gâteaux sèchent très (trop) vite et que ils perdent beaucoup de moelleux au fil des jours. J'ai donc testé de les congeler dans une boîte. Tous les matins, je sors un gâteau que je glisse dans le cartable. A 16h, tout est complètement décongelé et bien frais... C'est donc ce mode de conservation que je privilégie ;-). Je me sers de cette recette de base que je décline toutes les semaines... cette recette est vraiment déclinable à souhait. Ici, il me fallait terminer un ravier de fraises, l'association était toute trouvée... et quel plaisir de découvrir  au centre d'un bon petit cake au citron une jolie fraise... mmmmh !  

 

Préchauffez le four à 200°C.

Faites fondre le beurre 1 minute au micro-ondes.

Dans un grand bol, mélangez le sucre avec le beurre fondu. Ajoutez les zestes des citrons et incorporez les 3 oeufs un à un.

Tamisez la farine avec la levure au-dessus du bol et mélangez bien pour obtenir une pâte homogène.

Beurrez des petits moules à muffin (ou autre) et versez la pâte jusqu'au 3/4 de la hauteur. Enfoncez une fraise dans chaque moule et enfournez pendant 20 minutes.

Laissez refroidir sur une grille avant de déguster :-)

 

// écrit par nath // 29 mai 2016

© mi'dinettes  

 

* Choisissez des petites fraises pour qu'elles ne donnent pas trop de jus qui pourrait détremper la pâte pendant la cuisson.

Comme à chaque fois que vous avez besoin de zestes, utilisez des fruits BIO, ce sont les seuls qui ne sont pas traités avant ET après la récolte.

 

 

Je dois vous avouer que cette recette, je l'ai testée il y a déjà quelques mois... c'était un soir, j'étais seule, en plein rush boulot... J'avais préparé ce petit snack ultra rapide en me disant que je prendrai bien le temps de prendre des photos le lendemain matin pour pouvoir les mettre sur le blog...

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous, mais quand je travaille dur jusqu'aux petites heures du matin, je deviens quasi boulimique ! Tout ce qui ressemble à de la nourriture arrive souvent comme par enchantement sur mon bureau et je picore jusqu'à n'en plus pouvoir. Evidement, je me réservai ces petites noix de cajou pour le lendemain,... et puis je me suis dit, que je pouvais bien picorer juste les 'cassées-pas photogénique-trop brunes-biscornues'...oups, voilà que j'avais mangé tout le bol, ne laissant aucunes rescapées pour mon shooting photo du lendemain...

Pas grave ! Cette recette est tellement simple et rapide, que je me suis promise d'en refaire très vite... en me jurant de les prendre en photos AVANT de les entamer :-)... mais c'était sans compter sur la passage de ma voisine ! 

Voici donc une recette express d'un petit snack qui trouvera sa place pour un apéro avec les copains, pour une soirée télé ou tout simplement pour un petit snack salé à tout heure de la journée... N'hésitez en tout cas pas à les préparer quand vous avez un peu de temps, elles se conservent très bien et tomberont à pic en cas d'imprévus !

 

La veille, placez les noix de cajou avec la sauce Tamari dans un pot avec un couvercle. Secouez le pot plusieurs fois quand vous passez devant pour bien mélanger la sauce et les noix.

Le lendemain, préchauffez le four à 150°. Disposez les noix sur la plaque du four recouverte d'un papier de cuisson.

Enfournez pendant 25 minutes en les mélangeant 2 fois en cours de cuisson. Les cajous sont prêtes quand elle sont sèches et bien dorées. Laissez les refroidir avant de déguster.

Elles se conservent très bien dans une petite boîte hermétique mais je ne suis pas en mesure de vous dire combien de temps puisque qu'elles disparaissent toujours dans la journée ;-)

 

 

// écrit par nath // 11 juin 2016

© mi'dinettes  

 

* Si vous ne trouvez pas de Tamari (souvent en vente dans les magasins bio), remplacez-le par de la sauce soja.

La sauce soja est d'origine chinoise et le Tamari est japonaise... mais il y a d'autres différences :  les principales sont que la sauce Tamari est moins salée que la sauce soja et ne contient pas de gluten puisque les céréales n'entrent pas dans sa composition (pour les personnes sensibles, c'est un point qui peut avoir son importance)... Par contre, il n'est pas rare que du Glutamate soit ajouté au Tamari, lisez les étiquettes avant de faire votre choix.

Dans mon placard, c'est donc la Tamari qui a ma préférence et je l'utilise exactement comme la sauce soja. Vous trouverez sur internet plein d'infos intéressantes sur le sujet.

 


 

Le soleil n'a pas encore fait son comeback mais il ne tient qu'à nous de le faire vivre aux travers des délices de printemps.

Comme nous vous l'avions annoncé il y a quelques semaines, vous pouvez retrouvez nos recettes et nos bouilles sur le temps de midi, tous les vendredis dans l'émission Quel Temps ! et ce, depuis début janvier. (5 mois déjà, ça file!)

Nous y évoluons au gré des saisons (notre leitmotiv favori), autour de préparations simples et gourmandes.

C'est assez marrant de se donner des défis de ce genre, celà permet d'évoluer dans la "douce contrainte" c'est très motivant :)

Nos hommes et autres goûteurs avertis en sont également ravis; c'est l'occasion aussi de revoir ses habitudes et d'évoluer, bref que du bon!

Une des recettes que nous avions réalisées était un agneau en croûte d'herbes; simplissime et exquis!

Les herbes apportent cette fraîcheur à l'agneau qui peut sembler parfois trop puissant en goût pour certains et puis cette recette peut être déclinée à votre guise en fonction de ce que Dame Nature vous offre dans votre jardin ou chez votre épicier préféré!

Je vous mets le lien de la recette telle que passée il y a deux semaines lors des vacances de Pâques.

Dans la vidéo, l'agneau a l'air fort cru mais en réalité, il est rosé foncé (problème de lumière sans doute).

Je suis ultra-carnivore mais il faut quand même rester raisonnable :)

Pour les amateurs de viande à point, rajouter 10-15 minutes à la cuisson et ce sera fondant à souhait.

Aussi, rien ne vous empêche de varier les plaisirs de viande également. 

 

Préchauffez le four à 210c°


Ecrasez l’ail, émincez-le.

Détachez les feuilles de romarin, émincez l’ensemble des herbes.

Dans un bol, versez le persil, l’estragon, le romarin, l’ail, l’huile, 2 càs de moutarde et la chapelure. 

Salez, poivrez, mélangez.

Tartinez l’agneau d’un peu de moutarde, enduisez-le avec la préparation, appuyez avec les mains pour bien la faire adhérer à la viande.

Enfournez la viande disposée dans un plat à four légèrement huilé.

Comptez 20 minutes si vous aimez la viande rosée foncée, (30-35 minutes si vous la préférez plus cuite).

A la sortie du four, détaillez les morceaux et disposez sur assiette.

Accompagnez de légumes racines ou de pomme de terre coupées en frites et dorées au four.

 

Bon appétit !


 

// écrit par diane // 5 mai 2017

 

Les épices et les herbes aromatiques sont de véritables trésors culinaires et nutritionnels.

Leur utilisation quotidienne va permettre de limiter l’utilisation du sel, du sucre et des mauvaises graisses dans les plats.

 

 

Pour ceux qui nous suivent sur les réseaux sociaux, vous avez sans doute remarqué ces vidéos que nous postons sur la page Mi'dinettes depuis 1 mois déjà.

Hé oui pour les habitués du petit écran, vous nous y avez peut-être vues depuis ce début d'année… Tadaaam !

Il y a quelques mois, nous vous y parlions d'une surprise que nous vous concoctions pour l'année 2017, nous y sommes!

Nous passerons pendant quelques mois sur le temps du vendredi midi dans l'émission Quel Temps de la RTBF.

Nous avions été contactées par Nicolas-Xavier Ladouce pour faire une chronique culinaire dans son émission. Nous ferions des recettes autour des fruits et légumes de saison.

Youhou! Un nouveau challenge ! Nous avons de suite répondu à l'appel, super projet !

Nous avons passé le test de la journée de tournage dans la cuisine de nath flambant neuve, joli baptême !

Après 8 heures de tournage, place au festin des recettes "mises en boîte" durant la journée.

Vous le verrez au fil des émissions, il y avait de quoi , du petit déj' au dessert.

 

Je ne sais pas vous mais chez moi, les fêtes de fin d'année ont joué les prolongation, du coup, besoin d'un peu de Superfood, super saine et vivante pour démarrer la journée du bon pied.

J'aime me mettre au défi et début d'année je m'étais mis en tête de faire des journées sans sucre (oui ouiii, nous faisons partie aussi de ces gens qui relèvent l'autre défi bien médiatique #tournéeminérale).

Bref, je n'y croyais pas mais, des jours sans sucre, c'est hyper dur.

Du coup, j'ai trouvé des parades. ,Ici, j 'aurais pu mettre du miel ou du sucre, mais j'ai préféré remplacer par des pruneaux.

Il existe une multitude d'alternative à ces douceurs qui nous font parfois plus de tort que de bien, autant en jouer!

 

Place au smoothie et Enjoy !

 

Pelez la pomme, détaillez un peu de chou rouge.

Versez l'ensemble des ingrédients dans un blender,.

Mixez longtemps et dégustez !

 

// écrit par diane // 10 février 2017

© mi'dinettes  

  
 

Cela fait un an maintenant que nous sommes rentrés chez nous après avoir effectué de lourds travaux dans notre maison... Nous profitons maintenant de notre nouveau cocon en oubliant vite les mois passés à démolir les murs, à évacuer les trop nombreux et trop lourds sacs de gravas, à déménager plusieurs fois pour essayer d'offrir une 'vie normale' à Elisa... Bref, il était difficile pour nous d'attendre l'été pour nous échapper en famille et souffler un peu...

C'est donc en mai dernier que nous nous envolions vers la Toscane, région qui nous faisait de l'oeil depuis un bon moment ! Nous avions prévu un itinéraire de deux semaines qui nous a permis de visiter les indispensables comme Florence et Sienne (gros coup de coeur pour nous) mais aussi de séjourner dans des petits villages hors des sentiers battus et de profiter de la Dolce Vita en famille...

En général, lorsque nous choisissons une destination de vacances, la première chose que je fais est de me renseigner sur la gastronomie locale... je voyage aussi (et surtout) pour me régaler ! La réputation de l'Italie dans ce domaine n'est plus à faire... ajouter à cela du bon vin du Chianti, j'avais déjà hâte de me mettre à table :-). Mais je dois avouer, qu'au départ, j'étais un peu déçue... J'avais tellement entendu que la cuisine italienne était une des meilleures au monde que je m'en étais fait une idée qui ne correspondait pas à ce que je goûtais... J'ai trouvé, au départ, que la cuisine manquait un peu de finesse, je m'attendais à faire des découvertes incroyables, des associations osées mais en réalité, j'ai trouvé cette cuisine d'une simplicité déconcertante, qui met, certes, à l'honneur les produits de saison et d'une qualité irréprochable... Mais c'était bien là le secret : simplicité et fraîcheur ! Une révélation ! C'est donc une cuisine assez facile à reproduire chez soi à partir du moment où vous savez où chercher vos produits (et quoi de mieux que le potager pour cela) ! Bref, une belle leçon pour moi. Pas besoin d'en faire des tonnes, il suffit 'juste' d'associer des produits de saison avec simplicité et vous aurez un plat sublime à déguster entre amis ! C'est bien cette tendance que suit cette petite recette sans prétention...  - NATH

 

 Coupez l'aubergine en cube de 2 cm sur 2 cm.

 Cuire les aubergines à la vapeur pendant 15 minutes (jusqu'à ce qu'elles soient tendres).

 Pendant ce temps, préparez le gremolata : Hachez le persil plat, l'ail et le zeste de citron au couteau. Mélangez bien et réservez.

 Quand les aubergines sont cuites, versez-les dans un saladier, ajoutez-y l'huile d'olive, le vinaigre balsamique et le sel&poivre à votre goût. 

 Ajoutez ensuite la gremolata et mélangez bien.

 Réservez au frigo au moins 2 heures. 

 

// écrit par nath // 15 septembre 2017

© mi'dinettes  

 

Traditionnellement, la gremolata se prépare à base de zeste de citron mais est aussi sublime avec des zestes d'orange !

 
« DébutPréc12345678910SuivantFin »

Page 3 de 16