Accueil
Mi'dinettes
Septembre
Aubergine
Concombre
Bettes
Courgette
Tomates
Fenouils
Poivron
Haricots
Betterave
Prunes/mirabelles
Pommes/Poires
Archives
Catégories
A voir aussi
Boîte à outils


Newsletter

Enfin me revoilà, occupée à taquiner mon clavier … à me confier à vous le temps d'un billet … ça fait tellement plaisir!

Entre l'achat de mon "petit" nid, toutes les activités fabuleuses que nous avons pu faire en ce printemps bien rempli gustativement parlant et surtout, toutes ces belles rencontres! Chaud chaud chaud au cœur!… Entre ce ciel fin du monde et ces journées caniculaires, ce petit billet tombe à pic!

Depuis une bonne année, j'essaie de bien commencer la journée avec mon petit jus de citron, ma petite banane pour m'éviter des crampes nocturnes et une guibolle qui part tout seule (héé oui, on ne rajeunit pas ;)… mais vu mon agenda de ministre (que j'adore!), je n 'ai pas toujours l'occasion de vider mes stocks "famille nombreuse" à temps… et l'idée de jeter des aliments me rend tout bonnement malade!

Nous vous avions déjà parlé de Liliane, de son livre fabuleux (Mange des couleurs)… et c'est ici qu'il entre en jeu! Il est truffé de délicieuses recettes faciles et rapides… et son Gato bannann en fait partie.

Comme c'est la saison des fraises, il fallait que je trouve une excuse pour justifier ma gourmandise. En matière de dessert, comme mes amis le savent, je suis plutôt salée, plateau de fromages… mais quand il s'agit de dessert aux fraises, je suis toujours là! J'ai juste ajouté un peu de fraîcheur à la recette avec les zestes et le côté piquant-relevé du gingembre :)… mes collègues se sont régalés, c'était plutôt bon signe, sans parler de mon Papou qui s'en est pourléché les babines… à six reprises, tellement que, n'ayant plus de sauce vanille, il a fallut combler ce vide par du sirop d'érable, pur délice!

Ces temps-ci, j'ai eu l'occasion de faire pas mal de brunchs (comme vous avez sans doute pu le voir avec la Dinette des grandes sur notre page Facebook) mais aussi avec mon groupe d'amies dénommé "les rinces doigtes" à la suite d'un magnifique trip à Reims!

Depuis, mon amour du Champagne (ou tout vin à bubulles) n'a cessé d'augmenter.

Nous nous retrouvons régulièrement autour de bonnes tables pour bruncho-papoter et surtout, trinquer à toutes ces belles années!

Le dernier "vin mousseux" qu'il m'a été donné de découvrir est celui des cousins de Nath, une pure merveille, un brut de viognier... rien à redire. La famille de Bournet regorge de délices de ce type, j'y ai également découvert une merveilleuse bouteille qui porte le joli nom de "Mystère", c'est un vin hyper agréable en apéro ou en dessert (il serait également parfait ici!)

Bref, la saison des brunchs en terrasse est ouverte, les bubulles vont continuer de pétiller chez moi car je dois encore fêter mon emménagement, mes 35 printemps (ouch!! va falloir refaire du stock!) et puis, pourquoi pas, la victoire de nos diables (oui oui j'ai un petit côté footeux des fois mais c'est pour les chansons et l'ambiance ;)

Profitez de ces beaux jours et surtout, de cette recette gourmande!

 

 

Dans un grand bol, mélangez les bananes coupées en rondelles, le zeste et le jus de citron.Ecrasez le tout à la fourchette. Ajoutez les épices, l'œuf, le sucre; mélangez bien le tout. Incorporez la farine en dernier lieu.

Vous ne devez pas obtenir une pâte entièrement lisse et elle sera légèrement plus épaisse qu'une pâte à crêpes.

Tapissez la poêle d'huile d'arachide. Faites bien attention à ne pas surchauffer l'huile car cela deviendrait nocif! 

Quand la poêle est chaude, disposez plusieurs cuillères à soupe de pâte en laissant assez d'espace entre chaque pancake. Laissez brunir 2 minutes à feu doux et retournez-les. 

 

Sauce à la vanille - fraises

Mélangez la maquée au jaune d'œuf, sucre et aux grains de vanille.

Nettoyez les fraises et coupez-les en deux.

Vous pouvez servir les pancakes chauds, tiède sou froid mais le meilleur est quand même légèrement refroidi!!

Accompagnez d'une bonne coupe de champagne si le temps est à la fête! 

 

Bon appétit!

 

// écrit par diane // 11 juin 2014

© mi'dinettes  

 

 

* Pour l'accompagnement des crêpes vous pouvez donc vous amuser avec du sirop d'érable, du miel, des fruits secs... bref tout ce dont regorgent vos armoires :)

Pour les bons vins (bio !) de Bournet, il y a des points de vente chez nous car il vient d'Ardèche… ce qui n'est pas exactement la porte à côté, sauf si vous passez par là en vacances.

Voici leur adresse mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Ils conditionnent en bouteille et également en cubi, parfait!

 

 

 

Haaaaa comme ça fait du bien de se retrouver ici à taquiner le clavier! Je suis enfin reliée au monde dans mon nouveau petit nid, mon paradis, j'ai  nommé, ma maison de Ramillies!

Oui oui, je bassine les oreilles de tout le monde avec mon emménagement récent mais c'est tellement une autre vie qui s'offre à moi que je ne peux pas garder tous ces petits bonheurs pour moi!

Je reprends donc du service pour les billets doux, sucrés, relevés et colorés :)

Depuis deux mois je me suis donc dotée d'une magnifique cuisine, toute neuve, toute à moi, toute pratique et tout ce dont la foodista que je suis rêve. J'ai replongé mon corps entier (oui oui) dans mes livres préférés... ceux de cuisine évidement ;)

Vu que je ne suis pas partie cet été, j'en ai profité pour découvrir ma magnifique région au travers de balades animées par un vieil homme du cru, de reprise du sport (il était temps!!) à travers champs et ravel à perte de vue… avec pour compagnie les doux rayons du soleil (oui oui, il ya un micro climat à Ramillies-les-bains)et le souffle du vent dans les feuillages.

Depuis mon installation je parcours les bonnes adresses en quête de produits locaux et succulents. J'ai l'immense chance d'habiter à 8 minutes (mon amoureux dirait 5 ;) du fameux marché dominical d'Eghezée. et, n'ayant pas encore fini mon jardin, le potager sera pour l'année prochaine. Me voilà donc partie pour tester-déguster ce que la nature nous offre de mieux dans le coin.

J'ai entre autre pu discuter avec les producteurs de la Ferme du Gasi, des jeunes entrepreneurs passionnés et qui partagent volontiers un petit brin de causette à la fin du marché. Dimanche matin oblige… grasse mat' à la clef pour bibi!. Entre les herbes fraîches, les concombres hyper goûtus, me voilà prête pour une recette pleine de saveurs et de croquant.

 

Dans un bol, badigeonnez la viande d'1 càs de sauce soja et d'1 càs de sauce poisson.

Faites chauffer votre poèle-grill en fonte (ou à défaut une simple poèle) que vous aurez arrosé d'un filet d'huile d'olive.

Faites griller les morceaux de bœuf 3 minutes de chaque côté.

Retirez-les du feu et laissez reposer le temps de préparer le reste de la salade.

Dans un saladier, mélangez le concombre, la coriandre, la menthe, le piment, les jeunes oignons, le sésame et le gingembre mariné.

Dans un bol, mélangez le jus de citron, le reste de la sauce poisson, le reste de la sauce soja et le sucre de canne. (le sucre doit se dissoudre)

Emincez le bœuf et mélangez-le à la salade arrosée de la sauce.

Servez aussitôt accompagné de riz thaï.


 

// écrit par diane // 10 septembre 2014

© mi'dinettes  

 

* Ceux qui n'aiment pas la viande bleue privilégieront un morceau très fin de bœuf à cuire minute.

Et pourquoi pas remplacer le sésame et le gingembre par des cacahuètes grillées et des échalotes frites.

 

 

Nous revenons de Bretagne pour nos premières vacances "enfants admis"... Nous sommes partis avec 2 couples d'amis et 4 enfants... Grande première pour nous et ça s'est plutôt bien passé. C'est certain, les vacances avec enfants n'ont plus rien à voir avec des vacances entre potes ! Maintenant, c'est levé à 7h00 du mat' (si on a de la chance - ouch!), il faut composer avec les siestes de chacun et surtout arriver à lever le pied ! Pas la peine de faire mille choses sur une journée... une petite balade à la plage et les loulous sont déjà aux anges...

Je sens qu'Elisa a déjà le pied marin... Il faut dire qu'en un peu plus d'un an, elle a déjà eu pas mal d'occasions de s'approcher de la belle bleue. Quand je vois les yeux de la miss quand elle regarde la mer, je me dis que c'est le plus beau cadeau qu'on puisse lui faire. D'ailleurs, nous avions beaucoup de mal à la tenir éloignée du rivage... pas la peine d'espérer qu'elle joue tranquillement sur le sable avec les copains, elle, ce qu'elle veut, c'est être dans l'eau ! Et peut lui importe que l'eau soit froide ou qu'elle ne sache pas encore nager... :-) Bref, de supers souvenirs pour les parents mais aussi pour les enfants !

Comme nous avions dû changer radicalement de rythme et tout simplifier au maximum, nous devions aussi simplifier nos repas... Mais nous ne nous en sommes pas moins régalés pour autant ;-) Voici donc une petite idée bien sympa qui tombera à pic quand vous n'avez pas beaucoup de temps à consacrer à votre cuisine. N'hésitez pas à préparer la pâte le matin (pendant que bébé prend son biberon par exemple ;-) ) et préparer la garniture de fromage frais dès que vous avez 5 minutes. Quand la faim se fera sentir, il ne vous restera plus qu'à cuire les pancakes et sortir les garnitures du frigo... So keep cool and enjoy !    

 

Dans un saladier, mélangez la farine et la levure. Ajoutez, un à un, le lait, les oeufs battus, le pesto et le beurre fondu. Fouettez bien entre chaque ajout pour obtenir une pâte lisse. Laissez reposer le temps de préparer la garniture.

Râpez le fenouil et la pomme avec une râpe à fromage. Mélangez le fromage frais, la pomme et le fenouil. Salez et poivrez à votre goût.

Chauffez une poêle huilée à feu doux et versez une louche de pâte, laissez cuire des deux côtés jusqu'à ce que les pancakes soient bien dorés (vous savez quand retournez le pancake lorsque la surface se couvre de petits trous et qu'elle devient un peu sèche).

Tartinez généreusement les pancakes avec le fromage frais et ajoutez une tranche de jambon de Parme.

Servez avec une petite salade fraîche.

 

 

// écrit par nath // 20 août 2014

© mi'dinettes  

 

* Utilisez cette préparation de fromage frais comme dip avec des bâtonnets de légumes et des grisinis à l'heure de l'apéro.

Si vous avez un peu de temps, préparez votre pesto vous-même avec du basilic et des pignons de pin... ou tout autre pesto à base de roquette, persil, aneth etc... et des noix, noisettes, pistaches, noix de pécans etc.. 

 

A l'heure où j'écris cet article, je me gave de foie gras... à défaut d'en avoir gavé des oies pour le faire. Je vais vous confier ici une recette familiale plus que sublime juste agrémentée et mise en scène dans une raviole... il n'en fallait pas plus tant la recette se suffit à elle-même! On entend parler de toutes ces histoires de gavage par ces temps de fête mais je vais vous livrer ici de quoi épater la galerie sans créer la polémique autour de la table!... Merci kiki, merci didi :) Ce midi, nous avons eu le lunch de Noël au bureau; Tout le monde s'était dépassé une fois de plus... la règle étant de donner le meilleur de soi-même pour faire de ce repas une fête au bureau. Nous avons poussé les tables, décoré les murs et les fenêtres, parfumé la cuisine de truffe et de saumon fumé...le tout arrosé de bubulles! Le lunch parfait pour tout gourmet comme bibi! Le menu était tellement varié que je ne vous en ferai pas la description mais nos papilles en frémissent encore ce soir :) Je profite de cette dernière semaine pré-fêtes pour vous donner LE-TRUC-ULTIME-POUR-FAIRE-DE-VOUS-LE-KING ! C'est pas beau ça!!?Et en plus c'est animal's friendly et “topissimmement” pas cher!

 

Pour le foie de volaille allez dans votre boucherie préférée... il n'en sera que meilleur :)

 

Pour le foie gras :

Faites gonfler les raisins secs avec le porto et laissez reposer.

Pendant ce temps, faites cuire à feu doux le foie dans un peu de beurre et les feuilles de sauge. Quand le foie est bien cuit (pas trop), passez-le au mixer avec le le reste du beurre, les raisins (sans le porto... celui-là est pour vous ou pour une éventuelle sauce échalote porto...), poivrez-salez et rajoutez en dernier lieu la crème.

Réservez au frigo.

 

Pour les ravioles :

Faites cuire les feuilles de lasagne suivant le temps requis dans de l'eau bouillante salée. Refroidissez-les dans un bol d'eau froide avec un peu d'huile d'olive pour qu'elles ne collent pas trop. Coupez chaque feuille en deux et posez une càs de farce (foie gras) au centre d'une moitié de pâte. Refermez et poêlez les ravioles dans de l'huile d'olive. Servez seul ou accompagné de sauce au porto-échalote. (Pour l'occasion, je les ai coupées en trois chacune car il s'agissait plus de grignotage que d'entrée).

Bonnes fêtes!!

 

// écrit par diane // 17 décembre 2013

© mi'dinettes  

 

* Avec le foie gras restant (pour une famille de 15 :) vous pourrez épater la galerie ou faire des variantes de dégustation comme par exemple une tartelette de pâte feuilletée nappée de foie gras, recouvert à son tour de lamelles de potimaron et de brisures de sauge sechée, huilé et poivré par dessus et enfourné 25min à 200c°. A la sortie du four, parsemez de parmesan râpé! Et vous, quelles sont vos variantes?! 


 

 

Dans la série des super chouettes moments que nous passons grâce à Mi'dinettes, il y a… le dernier Workshop dans les ateliers d'Yves Mattagne à Tour & Taxis ! Endroit splendide dont la partie cuisine se trouve enfouie dans les caves de ce lieu mythique du paysage bruxellois…

Nous y étions invitées pour un atelier à l'occasion de la chandeleur... l'animation était faite par le Chef “tous genres confondus” (Nicolas Boussin)…, en ce sens que, non seulement il est excellentissime mais aussi super avenant, drôle et hyper intéressant de surcroît !… nous avons appris tellement de belles et bonnes choses sur la pâtisserie… le tout avec beaucoup de rires et de prises de notes comme au cours de chimie mais avec les bonnes effluves en plus! La pâtisserie nous est apparue comme quelque chose de super logique mais “impitoyable” ;)… faite de causes et de conséquences... bref… absolument génial d'avoir pu discuter et décortiquer chaque phase de préparation tant de la crème  pâtissière, de la pâte à chou que du caramel “à sec”… Raaaah, j'en salive encore… que j'en oublie de vous dire que tout cela était sous l''égide de Grand Marnier®… un de mes alcools de prédilection, ça tombe bien!

Ce divin breuvage n'est autre qu'une liqueur à base de Cognac et d'oranges (parfum d'agrumes et fraîcheur au rendez-vous!!) de plus, le “cordon rouge” est vieilli en fût de chêne et comme le vin, contient du tanin ce qui fait de lui bien plus qu'un parfum… un exhausteur de goût. Sa particularité est qu'il est long en bouche et persiste à la cuisson, ce qui est particulièrement intéressant pour des préparations où l'on le flambe ou l'insère dans l'appareil d'une pâte.

L’atelier a donc été donné en plusieurs phases et nous a permis de confectionner des choux à la crème de Grand Marnier… délicieux (je déteste la pâte à chou à la base… mais ça c'était avant !), des pains perdus à se damner, des pancakes au Grand Marnier et glace et enfin, les fameuses crêpes suzette ! Heureusement, chacun de nous avait prévu le coup de manger très léger sur le temps de midi!

Nous sommes tous repartis avec le fruit de notre travail (surtout d'Audrey, merci à elle !… on n'a qu'une chose en tête, à quand la prochaine!!? Place donc à l'une des recettes de Nicolas Boussin (M.O.F. Pâtissier 2000)

 

Pour environ 15 crêpes : 250 de lait - 50g de bière blonde - 100g d'œufs - 110g de farine - 25g de beurre - 15g de sucre - 1g de sel - 25g de liqueur de Grand Marnier

Versez sur la farine, le sel et le sucre. Ajoutez en deux fois les œufs et puis, progressivement, la bière et le lait. Versez le beurre fondu puis la liqueur. Laissez reposer si possible une nuit (c'est encore meilleur...mais 1h ça marche aussi)

 

Sauce suzette : 140g de sucre - 5g de zestes d'orange râpé fin - 3g de zestes de citron râpé fin - 200g de jus d'orange frais - 20g de jus de citron - 135g de beurre - 100g de liqueur de Grand Marnier

Faites caraméliser le sucre dans une poèle. Ajoutez les zestes puis versez le jus d'orange et le jus de citron. Laissez réduire et incorporez le beurre. Ajoutez les crêpes en les roulant dans la sauce (pliées en 4) puis versez la liqueur et faites flamber en arrosant les crêpes de sauce. Laissez mijoter deux minutes.

Servez aussitôt accompagné d'un peu de glace vanille.

 

 // écrit par diane // 21 janvier 2014

© mi'dinettes  

 

* Pour que les crêpes restent chaudes à souhait ?
Préchauffez les assiettes. Un petit truc de pro à reprendre sans modération.

Un petit bout d'histoire : Suzette était une amie du Prince de Galles, qui fréquentait beaucoup le Ritz au début du XXème siècle. Elle inspira le Chef renommé de l'établissement, Auguste Escoffier, qui lui dédia un dessert : une crêpe flambée à la liqueur de Grand Marnier® !

 

 
« DébutPréc123456SuivantFin »

Page 1 de 6