Accueil
Mi'dinettes
Mars
Carottes
Potiron/Courges
Topinambours
Chicon
Choux
Céleri
Champignons
Epinards
Brocolis
Pommes/Poires
Raisins
P'tites fourchettes
Catégories
Instagram
Facebook


Newsletter

Tremblez braves gens (surtout toi soeurette) ! Nous avons une horrrrrible colonie d'araignées qui a élu domicile chez nous... et comme je déteste le gaspillage, j'ai décidé de cuisiner leurs oeufs et de les farcir pour mon lunch... bai quoi?

Au vu des monstrueuses sorcières qui se baladent dans la rue depuis ce matin... j'en conclu que l'heure d'Halloween a sonné ! J'attends donc le crépuscule avec impatience pour mettre au défi tous ces petits monstres qui oseront sonner à ma porte...

Mais avant de leur offrir leur butin sucré, ils devront passer l'ultime épreuve d'avaler ces oeufs d'araignée... Ne vous y fiez pas, le plus horrible n'est pas la toile apparente sur l'extérieur de l'oeuf mais bien son coeur rouge et gluant de tomate confite qui ferait tourner de l'oeil le plus courageux des zombies :-P

Alors tremblez chers vampires et autres trolls, je vous attends de pied ferme ! :-D - NATH

 

Fendillez délicatement la coquille des oeufs durs avec un couteau.

Versez le colorant dans un sac de congélation. Déposez un oeuf dans le sac et répartissez bien la couleur tout autour de la coquille avec précaution. Après 2 minutes, rincez l'oeuf à l'eau clair et écaillez-le. Répétez cette opération pour les 3 oeufs restants.

Coupez-les en deux et récupérez les jaunes d'oeuf dans une assiette. Ecrasez-les avec le pesto de tomates séchées.

Disposez une tomate confite dans chaque demain blanc d'oeuf.

Transvasez la préparation au pesto dans une poche à douille et remplissez les blancs d'oeuf avec ce mélange.

Garnissez avec quelques graines de sésame noir pour la décor et dégustez sans frémir :-)

 

// écrit par nath // 27 octobre 2017

© mi'dinettes  

 

J'ai réalisé plusieurs tests de colorant et ce qui fonctionne le mieux est le colorant alimentaire en pâte... on le trouve facilement dans les magasins spécialisés en pâtisserie.

Lorsque vous manipulez le colorant, portez des gants sous peine d'avoir les doigts colorés plusieurs jours... mais c'est une question de choix ;-)

 

Cette semaine a été juste magique!

J'ai pu ressortir mes tenues estivales (dans lesquelles je rentre encore vu l'arrondissement du bidou :) Quel bonheur de pouvoir luncher au soleil! Et puis je ne me lasserai jamais de toutes ces splendides couleurs qui égayent les routes actuellement, j'en suis fan!

Ce weekend semble un peu plus maussade, qu'importe, on se console avec de la bonne confort food bien de chez nous :)

Cette année a été assez difficile pour les producteurs de fruitiers mais pour le peu qu'on en ait, les poires étaient juste sublimes (surtout celles de nos amis de la Ferme du Gasi)

Pour qu'une poire soit validée par bibi, il faut qu'au moment de la croquer, il y ait simultanément un gargouillis de plaisir et le jus qui coule jusqu'au coude :)... pour moi c'est la perfection même si c'est pas de la grande classe :) (ya pas de place pour ça quand je suis en mode gourmande).

Je vous propose ici une façon simple et crapuleusement bonne de déguster une belle durondeau !

Bon appétit ! - DIANE

 

• Pelez les poires et coupez-les en deux dans le sens de la longueur

• épépinez au couteau

• Dans une poèle, mettez les zestes, beurre, sucre, mie, cardamome et une demi tasse d'eau

• Disposez les demis poires côté coupé vers le bas au dessus de cet ensemble

• Faites fondre et caraméliser l'ensemble, nappez régulièrement les poires avec le jus, vider la tasse d'eau au fur et à mesure

• La cuisson totale prend 30 minutes

• Servez sur assiette accompagnée de maquée mélangée à la vanille et d'amandes effilées grillées 

 

// écrit par diane // 20 octobre 2017

© mi'dinettes  

 

* Vous pouvez revoir la recette via ce lien à 7:45 min !
Si vous achetez une poire encore dure, laissez-la mûrir près de bananes. Mangez une poire en pleine maturité. Vous profitez ainsi de tous ses parfums et de sa saveur. 

 

 

  

 


 

Imaginez-vous partir en balade par une belle matinée d'automne, vous enfilez vos bottes et vous parcourez le bois le plus proche de chez vous. Vous adorez la combinaison de l'air frais sur votre visage et le soleil, encore bien lumineux, qui vous réchauffe le dos... vous marchez sur un tapis de feuilles mortes et, à chaque pas, l'odeur des sous-bois et des champignons embaume l'air ambiant... à votre retour, vous enfournez ces maïs et lancez un feu de bois... 20 minutes plus tard, vous dégustez, avec les doigts, ces épis chauds et croustillants...

Sans rire, on est proche du Nirvana... Concernant le soleil, je ne peux pas grand chose (mais ça me semble encore tout à fait jouable) mais je vous livre cette recette simplissime avec grand plaisir... Elle accompagnera magnifiquement vos déjeuners légers après une belle balade dans les bois ou simplement pour réchauffer l'atmosphère maussade qu'on peut connaitre parfois en cette saison... dans tout les cas, c'est pur bonheur !

Quand j'ai fait mes tests pour élaborer cette recette, j'avais pris des tranches de bacon un peu trop épaisses à mon goût... Choisissez des tranches de bacon les plus fines possibles... elles ne sont là que pour sublimer le maïs, pas l'inverse. En plus, elles seront bien plus croustillantes...  - NATH

 

Préchauffez le four à 200°C.

Hachez finement la coriandre et l'ail.

Dans un petit bol, mélangez le chili, l'ail et la coriandre. Réservez.

Sur une planche, déposez 3 tranches de bacon en les superposant légèrement. Parsemez-y la moitié du mélange à la coriandre. Enroulez le premier épis en serrant bien le bacon.

Recommencez l'opération avec le deuxième épis.

Placez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque allant au four et déposez-y les épis de maïs. Enfournez pendant 20 minutes environ (jusqu'à ce que le bacon soit bien grillé).

 

// écrit par nath // 13 octobre 2017

© mi'dinettes  

 

J'ai précuit mes épis de maïs pendant une dizaine de minutes dans une casserole d'eau bouillante légèrement salée.

 

Il pleut, il vente, qu'importe, c'est tonique!

Pour l'instant, je profite de ma grossesse pour me balader le plus souvent possible. 

Une amie (qui se reconnaitra) m'a dit que le meilleur pour moi était le grand air !

Je l'applique à la lettre.

Pour moi toutes les saisons sont magnifiques. Ici, l'automne nous apporte toutes ses couleurs, ses odeurs, de cheminée, de feu de bois bois qui commencent à embaumer les soirées ça et là dans la campagne.

Ce que j'adore avec cette saison, c'est le retour bien mérité à la maison après avoir affronté les rafales ou autre pluie battante, avec des plats conforts. Les salades font petit à petit place aux plats fromagers.

Depuis mon homme, j'avoue avoir un peu délaissé le Comté au bénéficie du Beaufort. Ce fromage est juste une tuerie absolue.

Nous avons en plus la chance d'avoir pas loin de chez nous le meilleur fromager affineur (dixit nos papilles), j'ai nommé Maître Corbeau.

On lui rend régulièrement visite au marché dominical d'Eghezée et, depuis peu, nous franchissons la porte de sa superbe boutique à Jambes. Le paradis.

Ce plat est à la fois raffiné et assez consistant, il est préférable de le servir en entrée sans s'être gavé de biscuits apéro avant :)  - DIANE

 

Préchauffez le four à 130 c° 

• Portez la crème liquide et le lait à ébullition.

• Ajoutez le Beaufort râpé, mélangez bien et poivrez. Laissez tiédir.

• Ajoutez les jaunes d'œufs en fouettant.

• Versez le mélange dans deux ramequins.

• Enfournez pendant 25 minutes.

• Sortez les crèmes du four et laissez refroidir à température ambiante puis réservez au réfrigérateur.

• Mixez le chorizo avec la chapelure. Saupoudrez les crèmes sorties du frigo.  

• Placez les ramequins 2 minutes sous le grill pour faire croustiller la chapelure.

 

Dégustez accompagné d'un peu de salade croquante! 

 

 

// écrit par diane // 6 octobre 2017

© mi'dinettes  

 

* Vous pouvez revoir la recette via ce lien à 8:21 min ! 

 

 

 

 

 


 

Il est assez rare que nous acceptions des partenariats sur le blog mais pour une fois, nous nous sommes laissées tenter !

Il y a quelques semaines, nous avons été contactées pour réaliser une petite recette apéritive à base de Pavé à la Leffe brune. Le but était de préparer des petites bouchées saines à base du fromage choisi... C'est un défi qui n'est pas spécialement évident car le fromage n'étant pas nul en calorie, il me faudrait donc écarter toutes associations avec d'autres ingrédients riches et absolument éviter les fritures et les ajouts de matières grasses...

Lorsque Leffe m'a envoyé des échantillons de son fromage, j'ai bien entendu commencé à le déguster en petits cubes à l'apéro... Grâce a son affinage de 4 mois en cave, son goût riche et intense éveille les papilles à la première seconde. Ensuite, on découvre des arômes grillés (qui m'ont fait penser aux noisettes) et une subtile touche de caramel provenant de  la Leffe brune. Il est évident que la saveur de ce fromage se suffit à lui-même, il ne me sera donc pas utile d'en faire des tonnes pour avoir de belles bouchées savoureuses...

Je décide donc de l'associer à la douceur du céleri-rave et j'y ajoute une note crunchy de noisettes directement dictée par la dégustation du fromage lui-même... Pour ne pas enrichir cette recette, la cuisson se fera au four sans ajout de matière grasse; le fromage se chargera lui-même de dorer les bouchées et les rendre super gourmandes...Parfois, les recettes s'écrivent d'elles-même, c'est quasi magique !

Vous pourrez déguster ces bouchées à l'apéro, bien entendu, mais elles seront aussi parfaites dans une lunchbox avec quelques crudités ;-). Ce qui ne gâche rien, c'est qu'elles se congèlent très bien... à avoir donc en réserve dans le congelo pour les visites improvisées ;-) - NATH

 

Coupez le céleri en gros cubes et les cuire à la vapeur pendant environ 15 minutes. Mixez-les finement pour obtenir une purée fine.

Préchauffez le four à 180°C.

Râpez le Pavé à la Leffe brune et placez-le dans un saladier. Ajoutez-y la purée de céleri, la chapelure, les oeufs, le thym et les noisettes. Mélangez bien.

Placez une feuille de papier cuisson sur une plaque allant au four et façonnez des petites boulettes (de la taille d'une noix) avec la préparation au fromage. Enfournez pendant 15 minutes (jusqu'à ce que les bouchées soient bien dorées).

Ces bouchées peuvent se déguster chaudes ou à température ambiante accompagnées d'une Leffe brune bien fraîche.

 

// écrit par nath // 5 octobre 2017

© mi'dinettes  

 

Vous trouverez notre recette ainsi que d'autres idées en allant visiter le site d' I love cheese...

Il est facile de confectionner sa chapelure soi-même : mixez du pain sec et   conservez dans une boîte hermétique... facile et économique !

 
« DébutPréc12345678910SuivantFin »

Page 2 de 17